Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
.................................................URGENT.......URGENT...........Aredhell, membre du forum recherche avant fin novembre un maître d'apprentissage du côté de Toulouse, ou pourquoi pas, Montpellier voir Nîmes qui serait prêt à l'accueillir...............Très motivée, elle envisage d'ailleurs sérieusement la possibilité de faire le stage à une certaine distance de chez elle ( Toulouse )....................SVP Contactez Aredhell en message privé ou via Admin qui fera suivre............Allez un p'tit effort amis artisans et artisanes.......................

Partagez | 
 

 Fermoir : question historique

Aller en bas 
AuteurMessage
Forge



Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 17:05

Bonjour à tous,
j'ai une question qui ne concerne pas la fabrication d'un fermoir : c'est une question d'ordre historique.
J'aurais pu la poser en quizz, mais je n'ai pas la réponse.

Regardez le fermoir suivant :

Quel nom attribue-t-on à ce type de fermoir pour broche ?
A quelle époque ce type de fermoir pour broche est-il apparu (en France) ?
Est-ce qu'au 15ème ou au 16ème siècle, on trouvait déja ce type de fermoir ?

Merci beaucoup pour vos lumières !
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Metal.Connexion
Admin
Admin
avatar

Messages : 29491
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 65
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 19:30

Bonjour Forge,

Aucune idée pour te donner des dates......

Par contre ce fermoir pourrait ne pas avoir l'age de la broche sur laquelle il est en position.

Je lui trouve un air de famille avec les systèmes pompe pour broches.....un ancêtre certainement.

Peux-tu me dire, si dans ce fermoir, une partie est mobile....et si le petit poussoir à un rôle dans cette éventuelle mobilité ?

Très belle journée.

Michel Zim
sunny

P.S. Il faudait que tu poses cette question à un conservateur du Musée des Arts Décoratifs...rue de Rivoli......tu aurais certainement une réponse précise.....pour la datation.

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Forge



Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 22:44

Bonsoir Michel,
et merci pour ce début de réponse !

Le système de fermeture doit fonctionner à l'aide d'un cylindre plus petit fermé à son extrémité par un petit disque et dont on devine qu'il est décoré en rosace (bord crénelé). Il coulisse dans le cylindre visible sur la photo vers l'extérieur de la broche et libère l'extrémité de l'aiguille.
Le cylindre visible doit être pourvu d'une fente non visible sur la photo.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Metal.Connexion
Admin
Admin
avatar

Messages : 29491
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 65
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 23:19

Bonjour Forge,

Alors il est soudé sur un pied ( non visible sur la photo )....et la petite fente en V allongée, permet de passer l'aiguille.....

Il s'agit bien d'un ancêtre du système pompe actuel......qui est maintenant plus efficace, car contenant un ressort qui l'empêche de s'ouvrir seul.

Celui, sur ta photo, ne fonctionne que par friction.

Il est à noter que ce système existe encore de nos jours et vendu tel quel....

http://www.simp-paris.fr/apprets/index.php?iview=0&entry=104&crtsc1=103&crtsc2=148&crtsc3=268

Celui-ci est un Alpa avec ressort......et une goupille....

Belle journée.

Michel Zim
sunny


_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Forge



Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 23:36

Merci Michel pour ces précisions !

Si quelqu'un a des informations pour dater l'invention/utilisation du système de fermeture que je décris plus haut, je suis preneur.
J'aimerais surtout savoir si il existait au XVIème siècle ou si un tel système est plus récent.

Merci à tous !
Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Metal.Connexion
Admin
Admin
avatar

Messages : 29491
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 65
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 23:51

Bonjour Forge,

Tu pourrais aussi poser la question à JJR.

Voici son blog:

http://richardjeanjacques.blogspot.com/

Jean-Jacques est plus fort que moi pour les dates et l'histoire de ces métiers.

Belles recherches.... cheers cheers

Michel Zim
sunny

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Forge



Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   Sam 25 Sep - 23:54

Ok,
je vous tiendrai au courant...
Merci encore pour tout.
Aymeric
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Metal.Connexion
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fermoir : question historique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fermoir : question historique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fermoir : question historique
» [AIDE] question diverse
» [QUESTION]Comment effacer l'historique applications
» Question home cinema
» Nouveau fermoir pour ma Worldtimer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: TECHNIQUES ET ÉTAPES :: Tout ce qui fait ressort......et tout ce qui visse...apprêts et autres fournitures du genre.-
Sauter vers: