Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
.....................................................Vous êtes artisan ou artisane sur Paris ?.................will83177 aurait besoin de votre aide pour un petit stage bien concret.....................Vous pouvez le joindre en MP si vous être un membre du forum ou encore écrire à Admin qui lui transmettra votre message.................Merci beaucoup pour lui....................Belle et bonne journée ............................

Partagez | 
 

 Mise en oeuvre et Traitement des Déchets Argentifères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hania



Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Mise en oeuvre et Traitement des Déchets Argentifères   Dim 29 Sep - 13:48


Déchets argentifères



La transformation de l'argent et de ses alliages en demi-produits puis en produits finis s'accompagne de déchets (chutes, poussiè- res...) qui sont directement recyclés par le fabricant ou par des affi- neurs. L'affineur ou un négociant spécialisé collecte aussi les objets arrivés en fin de vie pour être recyclés après regroupement. Les activités conduisant à l'argent secondaire sont les métiers d'art (bijoutier, orfèvre, argenteur, miroitier), les industries électroniques, électrotechniques, chimiques, les métallurgies des alliages et les industries et activités photographiques. Étant donné le faible prix de l'argent, les équipements électroniques ne sont pas recherchés pour ce métal qui est cependant extrait dans la filière de traitement des déchets ou scraps dans le but de le séparer des autres métaux précieux.


Traitement des déchets solides

On regroupe les déchets en trois catégories principales :
—les déchets facilement identifiables tels que lingots, pièces démonétisées, grille de découpe des monnaies, squelettes d'anodes, objets en argent massif. Tous ces déchets à forte teneur sont fondus et coulés en lingots, puis affinés par voie électrolytique ;
—les déchets constitués par des poussières de polissage, des surfaces sensibles, pellicules photographiques, radiographies, et par des matériaux organiques auxquels l'argent est associé
(polyesters, résines...). Ces déchets sont grillés et incinérés et les cendres sont traitées par fusion et électrolyse ;
—les déchets constitués par des alliages cuivreux, les métaux debase étant en quantité plus importante que l'argent. On opère une dissolution chimique préalable ou bien un affinage du Cu avec récupération de l'argent dans les boues anodiques. Il faut encore citer deux types de déchets ne représentant pas cependant des tonnages importants : ce sont les résidus métallurgiques Pb-Ag provenant des scories de l'argent doré ou des batte-
ries utilisées par les militaires (Ag2O et AgCl) ou certaines piles boutons ( Ag2O - MnO2- C). Généralement, ces deux derniers types fontpartie des déchets facilement identifiables. Ils sont traités par dissolution à l'acide nitrique dilué, après ouverture préalable pour lespiles boutons.

1) Incinération ou brûlage

En général, les déchets sont brûlés puis broyés. Après homogé-néisation etéchantillonnage permettant de connaître la teneur dulot, les cendres sont fondues en four water-jacket, la fusionétant sui-vie par une coupellation. Le lingot subit ensuite un affinage électrolytique.En France, on incinère les déchets à Châlon-sur-Saône. Aux USA, on utilise un procédé humide pour les déchets provenant desurfaces sensibles et en général constitués par des matériaux organiques : l'émulsion estfixée par de la gélatine qui est«cassée» à chaud par une solution de soude. On sort ainsi un polyester ou unpolyacétate suffisamment propre pour être recyclé (par exempledans la fabrication de moquettes). Le liquide boueux est traitédirectement dès le«cassage»avantlaséparation des phases par un milieu réducteur, par exemple du formol,en milieu basique qui précipite l'argent métal. La filtration permet de récupérer sous forme solide de petits globules d'argent qui sont traités par calcination et fusion.

2) Démétallisation par voie humide

On appelle démétallisation la mise en solution desdépôts d'argent fixés sur un support. On opère généralement une dissolution sulfonitrique, dont la composition de la solution d'attaqueé vite d'attaquer le support (cui-vre dans la plupart des cas). Guerlet donne la composition d'unetelle solution : 1 000 g H2SO4(d= 1,84) / 75 g HNO3(d= 1,38). Un desinconvénients de la méthode est la production de quelques vapeurs nitreuses. Celles-ci sont aspirées vigoureusement et sont lavées dans une tour de lavage pourvue d'anneaux Rachig àl'intérieur de laquelle circule une solution de soude. L'attaque faite à chaud est très rapide. Une solution sursaturée en NaCl permet d'obtenir un précipité blanc de chlorure d'argent. Après décantation, lavage et séchage, lechlorure d'argent mélangé à du carbonate de sodium etdu borax est fondu pour donner de l'argent métal, affiné ensuite par électrolyse.
Un autre mode de démétallisation est la dissolution alcalineparune solution concentrée de cyanure de sodium. La réaction est cata-lysée par l'oxygène contenu dans de l'air finement dispersé. On obtient un cyanure d'argent et de potassium soluble. Ce mode demise en solution est à éviter quand le support de l'argent est constituéde métaux de base. Elle est par contre conseillée lorsque le sup-port est en verre, en matière plastique et en acier inoxydable. On électrolyse directement la solution cyanurée d'argent en utilisant une cathode en acier inoxydable. Le dépôt subit une fusion pourdonner un lingot qui est raffiné par électroraffinage. L’électroraffinage des lingots d'argent impur ainsi obtenus, titrant 900‰ d'argent, est effectué dans une cellule Moebius en milieu nitrique (figure). Les anodes et les cathodes sont suspendues verticalement. Les anodes sont constituées par l'alliage à affiner et entourées d'un sac en polypropylène destiné à retenir les boues anodiques. Celles-ci contiennent de l'or, des platinoïdes et aussi un peu d'argent et de cuivre. Les cathodes sont en argent ou en titane ou en acier inox. Dans le but de briser les cristaux d'argent avant qu'ils ne provoquent un court-circuit en établissant un contact avec les anodes, un racloir se déplace devant les cathode

Les caractéristiques de l'électrolyse sont les suivantes :

*  composition initiale de l' électrolyte : Concentration  Ag + = 80 à 100 g/L, Concentration HNO3 = 7 g/L
*  composition lors du soutirage : Concentration  Ag + = 50 g/L, Concentration  HNO3 + = 7 g/L, Concentration Cu++ = 100 g/L, Concentration Pb++ = 5 à 6 g/L
*  densité de courant cathodique : 4 à 6 A/dm²
*  différence de potentiel aux bornes de la cuve : 2 V
*  production journalière par cuve : environ 40 kg rendement : 85 %
*  consommation : 1 kWh/kg

Le bain n'est pas chauffémais la température s'élève pendant l'électrolyse de 18 à 35°C. Au cours de l'électrolyse, le bain s'enri-chit en métaux communs (Cu et Pb) ; il est donc nécessaire d'effectuer des«saignées»par soutirage périodique afin d'éviter les risques d'un codépôt de cuivre-argen





Procédé Moebius d’affinage électrolytique.


Traitement des déchets liquides


-----------------------------------------------------------------------------

D'aprés :

ANTIPOV (N.I.), KUBASOV (V.L.) et TARASOV (A.V.). – Extraction of precious metals form the waste of special alloys production.
Pro- ceedings of the XXth IMPC, Aachen, p. 221- 226, 21-26, sept. 1997

BLAZY P, JEHANNE Y, article parue dans Techniques de l'Ingénieur : Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Matériaux métalliques M 2 394 Recyclage des métaux précieux, dec. 2002.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mise en oeuvre et Traitement des Déchets Argentifères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mise en oeuvre et Traitement des Déchets Argentifères
» Techniques de mise sur rouleau (peinture, oeuvres graphiques etc.)
» Le traitement des déchets
» Le coing
» Steel Masters n°85

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: TECHNIQUES ET ÉTAPES :: Techniques et étapes de travail-
Sauter vers: