Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
..........................................Une super belle et nouvelle idée......https://www.facebook.com/groups/1858608211120133/ ...................Le Bon Coin des Joailliers......................n'hésitez pas à vous y inscrire..................Belle et bonne journée à toutes et à tous.....................

Partagez | 
 

 Récupération des déchets liquides d'alliage d'Argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hania



Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Récupération des déchets liquides d'alliage d'Argent    Dim 29 Sep - 14:36


Récupération des déchets liquides d'alliage d'Argent



Bains d'argentage et effluents de galvanoplastie


Les bains d'argentage usésà concentration en argent relativement élevée sont à base de cyanure d'argent. Ils subissent une électrolyse directe avec des électrodes en acier inoxydable ou en titane, avec agitation intense au niveau des cathodes. Dans le cas des solutions d'argentage des miroirs, les solutions d'argent ammoniacal sont réduites. Les boues argentifères sont fondues en lingot. Les effluents de galvanoplastie sont des solutions de rinçage à faible concentration en argent . Elles ne peuvent être rejetées directement. Leur décyanuration consiste à transformer les ions cyanures CN– en ions cyanates CNO– , puis en CO 2 + N 2 , en utilisant une chloration alcaline à l'hypochlorite de sodium à un pH supérieur à 12. La consommation en eau de Javel est élevée : il faut en pratique prèsde 20 L d'eau de Javel pure pour détruire 1 kg de CN–[2]. On peut récupérer l'argent par électrolyse avec cathode en fibre de carbone et anode d'argent ou par résines échangeuses, ou encore par cémentation surplaque d'aluminium.



Récupération de l'argent en photographie


L'industrie photographique est le plus grand consommateurd'argent. La récupération de l'argent se fait sur place ou après col-lecte. Les modes de traitement diffèrent selon le type de déchet.Boues d'émulsions photographiquesEtant donnéqu'elles peuvent contenir des adjuvants de filtration, ces boues sont emplombées dans un four water-jacket puis coupellées. Le lingot est raffiné par électrolyse. Déchets de supports émulsionnésCes déchets sont généralement brûlés, les cendres fondues outraitées au water-jacket. Quand les déchets sont composés de triacé-tate de cellulose, on peut les recycler. L'argent récupérétitre 990‰.

Fixateurs usés
-----------------
Après le développement, les sels d'argent en excès recouvrentl'image et doivent être éliminés par un bain fixateur d'hyposulfite de sodium ou d'ammonium qui décompose les halogénures d'argent. Le bain fixateur est légèrement acide (acides acétique ou borique,bisulfite de soude). L'argent est complexésous forme d'argenti-thiosulfate. La récupération de l'argent dissout par cémentation surdu zinc ou du fer, ou par précipitation sous forme de sulfure ne régé-nèrent pas le bainfixateur. Par contre, l'électrolyse avec anode insoluble permet de récupérer l'argent en régénérant le bain fixateur. L'opération est assez délicate car la tension d'électrolyse doit resterconstante, supérieure au potentiel minimal de décharges des ions Ag+ et inférieure au potentiel minimal de décharge des ions H+ (tension d' électrolyse de 1 à 3 V ; intensit é de courant < 10 A). L'anode est en graphite et la cathode en acier inoxydable. Celles-ci sont rota- tives dans la plupart des cas.
Des travaux ont été réalisés par de nombreux chercheurs dans deux directions privilégiées.L'optimisation du procédé électrolytique (Guerlet et al, ; Giron Palacios, ; Weise et al) conduit à une programmation de l'intensité d'électrolyse et à des configurations spéciales du réacteurélectrochimique comportant deuxélectrodes volumiques consti-tuées par une structure poreuse conductriceàhautes conductivitéetporosité, pour opérer dans une large gamme de concentration. Lecouplageélectrodialyse-électrolyse (Aimar) s'est avérémoyen-nement prometteur : en effet, les nombres de transport des ionsdans les membranes nécessitent de grandes surfaces de mem-brane. La sélectivitéest modeste et ne permet pas d'atteindre undegréde séparationélevé.Une toute autre direction aétéprise par des chercheurs qui ontappliquélaflottation ioniquede l'argent contenu dans les bainsfixateurs (Jdid et al,). Lefixateurétait Fe-EDTA. Le collecteur uti-liséétait le di-isobutyl dithiophosphinate de sodium qui a donnéunprécipitécontenant 34 % Ag, lequel aflottéen moins de 5 min entube testeur. Les solutions au départ titraient 0,2à7,2 g/L d'Ag et laconcentration en fer se situait entre 3,70 et 7,5 g/L. La solution désar-gentée aprèsflottation titrait 0,3 mg/L d'Ag et 3,45 g/L Fe. Laconsommation en collecteur aétécomprise entre 1 et 2 fois laconcentration d'argent, le pHétait indifféremment compris entre4 et 8 et la température entre 20 et 40°C sans qu'il y ait une différence dans les bilans métallurgiques. Le précipité décomposé thermiquement à 900°C donnait un argent à 999‰.




-------------------------------------------------------------------------------------

D'aprés :

Pierre BLAZY, Yves JEHANNE,

GUERLET (J.P.) et PIANELLI (F.). –
Circuit secondaire de l’argent . Techniques de l’Ingénieur,traité Matériaux métalliques, M 2394 2002.

GUERLET (J.P.), STORCK (A.), VALENTIN (G.) et GIRON (M.). –
Procédé et dispositif pour la récupération de l’argent de bains de fixage. Brevet français n° 8417 453, 15 nov. 1984.

GIRON PALACIOS (M.J.). – Procédé électroly-
tique de récupération d’argent à partir de bains de fixation : optimisation et mise au point d’un nouveau mode de fonctionne- ment . Thèse, École nationale supérieure des industries chimiques à Nancy, 7 oct. 1985

Revenir en haut Aller en bas
 
Récupération des déchets liquides d'alliage d'Argent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récupération du mot de passe
» Récupération de jouet Kinder
» [TUTO] OPDA shoujizu : Récupération des fichiers .cer, .key pour signer une application
» Récupération de cassette
» Récupération de vieilles traverses !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: TECHNIQUES ET ÉTAPES :: Techniques et étapes de travail-
Sauter vers: