Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
...................................Alors je demande conseil à la communauté. Avez-vous des cours du soir/association/atelier/ou même professionnel qui cherche un "apprenti" contre conseil en Marketing/Digital/Entrepreneuriat sur Paris à me conseiller/m'orienter ? ....Merci à vous pour vos précieux conseils........Bonne journée.......Charlotte ( Contactez '' Chacha '' Membre du forum ou Admin qui fera suivre )

Partagez | 
 

 travail bijouterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Smaug

avatar

Messages : 1237
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 38

MessageSujet: travail bijouterie   Sam 29 Mai - 21:48

Bonjour,

Je poste un nouveau sujet qui me trotte dans la tête.

Je vois beaucoup de jeunes qui me disent moi je veux créer, jamais ils ne disent moi je veux réparer.

Bref pour moi un bon aprentissage passe par beaucoup de réparations et au fur et à mesure de la fabrication petit puis grosse
je pense que pour pouvoir faire de belles creations il faut de la technique.

Qu'en pensez-vous ? cheers bom
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecreusetdelacreation.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 28021
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 0:07

Bonjour Berus,

Là aussi je te répondrai plus tard, ma réponse te semblera logique et pleine d'espoir, je l'espère.

Beau dimanche cheers

Michel Zim
sunny

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Cedric

avatar

Messages : 573
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 43
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 0:19

Bonjour à vous.

Bah franchement réparer des trucs que j'ai pas fabriqué, presque des fois c'est dangeureux.
Sans parler de la pierre qui peut péter.
De la soudure genre fumée noire.
De l'argent qui fond à 600°.
De la pièce on se demande dans quoi elle est passée.

En plus sans venter, jeu de mot genre Bretagne, plus je répare que mes pièces et moins je répare.

Et pis qui qui l'a fabriqué, qui qui répare.

Faut responsabiliser le fabricant.

Bon, je ne parlerai pas de la rentabilité de la réparation, un site internet, serveur à l'appui n'y répondrait pas.

En plus j'aime pas ça.

Bref je n'ai pas d'argument pour.

Sauf pour de bons clients, j'fais toujours l'effort.

D'où les arguments.

A+

Cédric
Revenir en haut Aller en bas
http://cedricgrallbijoux.fr/
Mooky

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 24
Localisation : Lorient

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 1:29

Tu penses qu'en tant que jeune nous devrions d'abord réparer pour ensuite créer mais c'est l'inversse qu'on nous apprend en 1 an de formation je n'ai encore réparer aucun bijoux mais combien de gouachés et de maquettes j'ai fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 28021
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 4:33

Bonjour Berus,
Bonjour Cédric,
Bonjour Mooky,
Bonjour à toutes et à tous.


Désolé, Berus, je vais te contredire.

Pour qu'un pièce puisse être réparée, il aura fallu qu'elle eut été ( wouaa..... un plus-que-parfait du subjontif...profitez-en... Laughing ), dans un premier temps, elle même fabriquée......non ?

Donc la fabrication vient en premier et ensuite en deuxième viendra la réparation...........si besoin.

Il faut donc savoir comment est fabriqué la pièce que l'on prétendra être capable et vouloir éventuellement réparer.

Imagine que tu dise à un client: '' je vais vous réparer cette bague, je ne sais pas comment elle est faite ''........le client partira en courant.

La formation normale est d'apprendre à construire, à faire naître, ensuite si besoin, si maladie, les soins viendront....normal.


Je continue..............

En deux ans de formation intenses, une année de bijouterie, et une année de joailleire, est largement suffisante pour permette de faire tous les exercices avec tous les outils que doit connaître le bijoutier-joaillier.

Ensuite avec le temps ce jeune apprenti rencontrera petit à petit toutes les variables de bijoux existant en bijouterie-joaillerie classique ainsi que toutes ( plus lentement c'est normal ) les pièces particulières à d'autres pays et à d'autres époques. dans un premier fabriqué......non ?


Pour quelles raisons un apprenti commencerait d'abord à réparer des faiblesses dont il n'est pas le responsable, logiquement il n'aura qu'une envie, celle de montrer qu'il peut lui faire bien et faire mieux même.......

Un fois qu'il saura faire, il sera logique aussi, qu'il accepte, de par ses connaissances des étapes de fabrication, de rendre ce service à des mais, à des clients enréparant leurs bijoux usés, accidentés ou même à transformer.

Un maître, une école doit pouvoir présenter à un apprenti toutes les techniques de bases, comme toutes les notes de la gamme, tous les oputils, comme tous les instruments de musique, ensuite comme un chef, il saura diriger, créer, et faire naître toutes les ouvres de son choix.

Cette idée de donner des cours de réparation est une approche que je trouve un peu misérable, dans le sens triste de la chose, je ne trouve absolument pas normal, de dire à u jeune qu'il gagnera sa vie, donc uniquement moneyer son temps de labeur, pour réparer ce qui aura été vendu avec forts bénéfices par les grandes marques et les grands distributweurs de otutes sortes.

Avez-vous remarquez que souvent les grandes compagnies se content de vendre, de pprendre les bénéfices et ensuite on nous fera croire pour pour une réparation il faut allé voir celui que l'on nommera, avec un peu de condescendance, '' le brave petit artisan.....''

Non merci l'artisan est fier et il est capable, et c'est son rtôle de mettre au monde des merveilles, et s'il le faut de les entretenir, car il a du coeur, mais rien, non rien ne l'oblige à devenir le serviteur de ceux qui veulent bien vendre en grand nombres et ne pas assumer la responsabilité de l'entretien des pièces avec lesquelles ils ont faits grands bénéfices.

Les écoles, qui enseignent comment produire, comment dessiner, comment faire des maquettes, ces écoles, ont raison, elles sont dans une grande logique.

La vie, le temps, l'expérience même de ce que vivra un artisan qui aime et qui sait faire, tout cela lui dira comment réparer.

Si j'avais un seul conseil à donner pour dire comment réparer, je dirais:

OBSEVER bien attentivement la pièce, assurez-vous d'avoir en premier compris COMMENT elle a été faite, ensuite, en deuxième, vous saurez quelles gestes doivent être posées pour lui redonner vie.

J'ai été un peu long, un peu dogmatique, mais je suis convaincu d'avoir raison.

Produisez avec bonheur, avec fierté, ensuite, vous réparerez alors, si il le faut, avec gentillesse et avec grande compétence....... le travail à la main vous l'aura apportée cette compétence....et vos clients en seront heureux aussi.

Ouf ( dites-vous Laughing )...je vous laisse....( pour cette fois Laughing )....Belle journée et merci sincèrement de me lire.

Michel Zim
sunny

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Floch.

avatar

Messages : 394
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 28
Localisation : verviers (Belgique)

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 5:12

Bonjour et bonsoir a tous,

je m'exprime ici pour éviter de surchargé le sujet de mooky sur son stage..


Michel, il faudrait faire la part des choses...

Tout le monde ne peut s'installer a son compte directement, en faisant ces créations et a refuser a ses clients le service (je considères cela comme un service au client et non comme un créneau "gagne pain") de réparations.

De plus, pour se faire engager, bien souvent il faut savoir réparer. c'est d'ailleurs la le problème, les patrons ne veulent pas des jeunes, car il sont incapable de réparer efficacement les trois quart des réparations.

Je n'invente rien, j'en ai échos quasiment tout les jours avec les jeunes bijoutier que je connais qui cherche du boulot.. c'est bien la preuve que 2 ans de cours basique ne suffise pas...

La création et la réparation sont pour moi deux choses bien distinctes.

Après multinational ou artisanat, c'est un autre problème, il n'empêche qu'une pièces a réparer qu'elle viennent, d'un usinage ou d'une pièce faite main, est une réparation...



Tu as de la chance de pouvoir en faire à ta tête, là ou tu en es mnt, mais même pour toi, je ne suis pas sur que tu ais tjs eu le choix..


Une bien bonne journée ou nuit a tous!

Floch
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 28021
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Dim 30 Mai - 6:03

Bonjour Floch,

Je comprends très bien ce que tu dis, je connais la situatiuon en France....et tu n'as pas tort du tout.

C'est justement pour cela qu'il faut parler, qu'il faut échanger sur ce métier, qu'il faut donner courage.

J'ai eu la chance de trouver facilement à Paris, en 1973, un patron, qui m'a accepté de suite, et crois moi, dès ma première journée, je me suis mis à produire des maquettes, et pas des petites, pleines de diamants avec mises en pierres nids d'abeilles et des tas de pierres de couleurs.

Il faut dire que j'avais bien attentivement suivi la formation de la BJO, qui était à cette époque exceptionnelle, car uniquement concentrée sur les techniques, rien que les techniques, ( sauf une heure de français et de mathématique et une matinée de sport dans le quatorzième ).

Je sais très bien qu'il est maintenant plus difficile en France de trouver des ateliers qui produisent, car ceux qui prennent des apprentis sont en fait souvent des vendeurs qui ont besoin de jeunes ( d'esclaves pale affraid ) pour faire surtout les réparations......

Pour ce qui est de ma pratique actuelle, dès 1978, je me suis mis à tout faire seul, en premier un simple jonc à la main, et ensuite un deuxième, et ensuite un solitaire....et oui des réparations........donc avec le temps j'ai constitué un catalogue de plusieurs milliers de modèles potentiels.......rien ne m'a été donné dans ce que je proprope à ma cliente, j'ai tout mis au point moi même.....car la base que l'on ma donné à l'époque à Paris m'en avait donné la compétence....est-ce encore le cas aujourd'hui ? ....hum....possible...mais....

Très tôt , j'ai pris un chemin, celui que tu connais, j'y ai mis énormément d'énergies et de passions, et c'est pourquoi maintenant qu'internet me le permet, je veux pour le reste de ma vie, dire tout ce que je sais, pour motiver et faciliter la vie de mes deux fils bijoutiers, de mes apprentis que je respecte, car il me font une confiance qui m'engage......et de tous ceux qui veulent bien être curieux de ce que je fais et ce que je raconte....comme dans ce forum.

Merci de tes mots, et sois certains que je te comprends...mon but est d'aider à ce que les choses s'améliorent en tout, même si certains, comme Quartation, me croient naïf....comme on disait jadis...........Peu me chaut ( du verbe chaloir )

http://laminute.canalblog.com/archives/2006/02/16/1383522.html

Belle journée Floch et bon travail heureux.

Michel Zim
sunny

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Cedric

avatar

Messages : 573
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 43
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Lun 31 Mai - 0:24

Salut Floch

On en fait qu'a notre tête.
Et on a toujours eu le choix.

ton compte, quand tu t'instale tu n'as pas besoin de credit, juste tu travailles.
Contente tes clients, ils te contenteront.

Un peu d'astuces, d'espeglerie ....

Dans ce metier, tout le monde s'est fait tout seul.
Méfie toi de ceux qui veulent t'aider.
Sauf des bons conseils de Michel. La Vérité...

Floch, bosse, des fois faut pas réfléchir.
Cherche tes clients, contente les ...
Et demain ce sera toujours mieux.

A+
PS Excuse si je tombe à plat, pas eu le temps de lire l'intégralité des posts.
PS2 Vu qu'on bosse à la main, faut faire les choses
Revenir en haut Aller en bas
http://cedricgrallbijoux.fr/
Admin
Admin
avatar

Messages : 28021
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: travail bijouterie   Lun 31 Mai - 2:16

Bonjour Cédric,

Ta philosophie est vrai, bonne et simple....'' bosser et satisafaire le client et le tout en liberté '', cela ressemble beaucoup à la définition de l'artisan.

Et tu sais, même si j'agace certainement parfois, je vais continuer à causer, à écrire. à raconter, une véritable source de bonheur.....à mon âge... Laughing Laughing

Au plaisir de te lire.

Michel Zim
sunny

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: travail bijouterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
travail bijouterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [topic unique} les relations de travail
» Travail sur la communication de Disneyland Paris
» Travail vectoriel
» gros travail de vectorisation
» [SOFT] AMIGALOOK : Totalement inutile ,rien que du travail à l'oeil !! [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: TECHNIQUES ET ÉTAPES :: Techniques et étapes de travail-
Sauter vers: