Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
..........................................Une super belle et nouvelle idée......https://www.facebook.com/groups/1858608211120133/ ...................Le Bon Coin des Joailliers......................n'hésitez pas à vous y inscrire..................Belle et bonne journée à toutes et à tous.....................

Partagez | 
 

 Craquelures dans du métal laminé !!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 27760
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Sam 24 Oct - 18:52

Bonjour Roger,

Tu as dis:

'' Avez vous déjà observé des micros craquelures sur un bijou laminé presque fini? Que faites vous du bijou ? A part la contamination du métal précieux , à quoi cela est il dû ? ''


Je te réponds:

La question est extrêmement intéressante.


Avant de devenir du plané, le métal est d'abord lingot.

Il faut donc impérativement examiner le lingot que l'on vient de faire attentivement sur toute sa surface, pour y déceler d'éventuels défauts qui auront des répercutions au laminage.

Voici une petite liste ( partielle ) des problèmes possibles: ( J'exclue tout de suite le métal contaminé par des impuretés ou des phénomènes de cristallisations de certains métaux non précieux, fréquents dans des alliages de faibles titres) )

1) Des différences d'épaisseurs du lingots, donneront au laminage des tensions différentes entre les parties plus épaisses et plus faibles, d'où l'apparition de déchirures et craquelures dont le centre sera la partie la plus mince.

L'explication est simple, la partie la plus épaisse du lingot devient vite plus forte que la partie la plus mince et cette différence de force crée une tension si grande que la partie la plus faible ne peut que se déchirer et/ou se craquer.

2) Des bulles d'air non visibles de l'extérieur du lingot peuvent aussi provoquer ce genre de réaction, on ne les percevra donc qu'en cours de laminage.

Si ces bulles sont très petites, elles auront mêmes tendances à disparraître par le laminage, mais parfois on se rends compte, après le recuit du plané, que des bulles ( un peu plus grosses ) provoquent de petites boursouflures en surface. C'est l'air contenu dans ces bulles augmentant de volume par la chaleur du recuit qui crée une pression interne suffisante pour soulever le métal.

Il faut donc aussi bien examiner le plané que l'on vient de faire avant de décider de l'endroit où l'on découpera.

Si il y a trop de bulles....on recommence .....et l'on cherche à comprendre encore mieux l'utilisation du chalumeau et de la lingotière.

L'artisan étant sans cesse en état d'observation de son travail....................l'expérience.........est irremplaçable.

3) Le début d'un lingot, étant souvent de forme irrégulière, pourra produire aussi après laminage des parties inutilisables.

4) En général, l'artisan a tendance à laminer le lingot tête première, ce qui est logique, plus facile et normal, mais il doit se méfier de la fin du lingot, qui par passes successives dans le laminoir fini par se replier sur lui même provoquant alors deux épaisseurs l'une sur l'autre.

Une fois le plané à l'épaisseur recherchée, il faut se méfier de la fin du lingot, ce phénomène est toujours présent, plus ou moins important suivant l'épaisseur de départ, et suivant l'épaisseur du plané. Il est très facile en regardant attentivement la fin du lingot de voir la ligne de démarcation de ce phénomène et d'estimer la longueur de la partie doublé.

Il arrive donc que certain bijoux fait à la main, ont été produit dans ces parties impropres à du beau travail.

Car ce n'est pas parce que l'on travail à la main, que le travail est meilleur, mais bien parce que l'on désire bien travailler que le travail à la main permet de faire du très beau travail.

Il est donc super important de bien observer le métal que l'on utilise à la fois sous forme de lingot et à la fois sous forme de plané, et en cas de doute, il est largement préférable de recommencer le lingot...................

5) Un autre problème possible, qui donne du plané avec des crauquelures est d'utiliser le plané, avant d'avoir obtenue une plaque d'au moins deux fois plus petite que l'épaisseur de départ.................et de ne pas recuire entre des étapes qui mettent en cause des efforts mécaniques fait dans des directions différentes.........( emboutir, plier, laminer, torsader, marteler, ciseler, estamper......etc..etc....) est une erreur........comportant le risque de futures crauqelures.

Il serait intéressant de lire d'autres commentaires sur ce sujet, qui doit être une des premières préoccupations du bijoutier-joaillier avant de prendre en main son porte-scie.

Belle et merveilleuse journée à toutes et tous.

Michel Zim
sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
r.loup1



Messages : 195
Date d'inscription : 07/08/2009
Localisation : aix en provence

MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Sam 24 Oct - 22:55

Michel Bonsoir.

Je connais bien tout ce que tu viens de décrire. Mais le post dans la rubrique initiale avait un autre objectif.
Et j'y viens.
Je reprends ton post en mettant mes réponses en bleu.

Je te cite.
Je te réponds:

La question est extrêmement intéressante.


Avant de devenir du plané, le métal est d'abord lingot.

Il
faut donc impérativement examiner le lingot que l'on vient de faire
attentivement sur toute sa surface, pour y déceler d'éventuels défauts
qui auront des répercutions au laminage.

Entiérement d'accord c'est la compétance du technicien ou de l' Artisan qui fera que le lingot est apte au travail ou bon pour la refonte.

Voici une petite liste
( partielle ) des problèmes possibles: ( J'exclue tout de suite le
métal contaminé par des impuretés ou des phénomènes de cristallisations
de certains métaux non précieux, fréquents dans des alliages de faibles
titres) )

1) Des différences d'épaisseurs du lingots, donneront
au laminage des tensions différentes entre les parties plus épaisses et
plus faibles, d'où l'apparition de déchirures et craquelures dont le
centre sera la partie la plus mince.

C'est encore la compétance du technicien ou de l'Artisan qui évitera les problêmes que tu décris. Il doit partir de la partie la plus épaisse et exécuter un ou des recuits avant d'arriver à la partie la plus mince. L'idéal étant que le dernier recuit soit éxécuté quant le prochain passage au laminoir se fera sur toute la portée.

L'explication est simple,
la partie la plus épaisse du lingot devient vite plus forte que la
partie la plus mince et cette différence de force crée une tension si
grande que la partie la plus faible ne peut que se déchirer et/ou se
craquer.

Cela ne peut se produire que si le Delta entre les extrêmes est important. La mise à la refonte serra encore là de la compétance du technicien ou de l'Artisan.

2) Des bulles d'air non visibles de l'extérieur du
lingot peuvent aussi provoquer ce genre de réaction, on ne les percevra
donc qu'en cours de laminage.

Les bulles viennent la plupart du temps d'une mauvaise application des régles de l'art. Donc le technicien ou l'Artisan est la cause du problême.

Si ces bulles sont très petites,
elles auront mêmes tendances à disparraître par le laminage, mais
parfois on se rends compte, après le recuit du plané, que des bulles (
un peu plus grosses ) provoquent de petites boursouflures en surface.
C'est l'air contenu dans ces bulles augmentant de volume par la chaleur
du recuit qui crée une pression interne suffisante pour soulever le
métal.

Exact, Si les trés petites bulles n'ont pas de conséquence, les grosses bulles se voient généralement dés les premiers passages au laminoir voir au premier recuit. Là encore il est de la compétance du technicien ou de l'Artisan de ne pas continuer et d'envoyer la piéce à la refonte.

Il faut donc aussi bien examiner le plané que l'on vient de faire avant de décider de l'endroit où l'on découpera.

Time is money. On envoie à la refonte.

Si
il y a trop de bulles....on recommence .....et l'on cherche à
comprendre encore mieux l'utilisation du chalumeau et de la lingotière.

On parle là encore de la compétance du technicien ou de l'Artisan.

L'artisan étant sans cesse en état d'observation de son travail....................l'expérience.........est irremplaçable.

Exact et cela s'applique autant à l'Artisan qui lime que l'Artisan qui coule.

3) Le début d'un lingot, étant souvent de forme irrégulière, pourra produire aussi après laminage des parties inutilisables.

4)
En général, l'artisan a tendance à laminer le lingot tête première, ce
qui est logique, plus facile et normal, mais il doit se méfier de la
fin du lingot, qui par passes successives dans le laminoir fini par se
replier sur lui même provoquant alors deux épaisseurs l'une sur l'autre.

Parfaitement d'accord, et là encore il appartient au technicien ou à l'artisan de mettre en oeuvre toute son attention pour éviter cela.

Une
fois le plané à l'épaisseur recherchée, il faut se méfier de la fin du
lingot, ce phénomène est toujours présent, plus ou moins important
suivant l'épaisseur de départ, et suivant l'épaisseur du plané. Il est
très facile en regardant attentivement la fin du lingot de voir la
ligne de démarcation de ce phénomène et d'estimer la longueur de la
partie doublé.

La encore tout dépend du savoir et des connaissances du technicien ou de l'Artisan.

Il arrive donc que certain bijoux fait à la main, ont été produit dans ces parties impropres à du beau travail.

Si cela arrive c'est que le technicien ou l'artisan n'a pas mis en oeuvre pour une raison ou pour une autre tout son savoir faire au service d'une parfaite réalisation. ET CELA VAUT AUSSI BIEN POUR CELUI QUI LIME QUE POUR CELUI QUI COULE.

Car
ce n'est pas parce que l'on travail à la main, que le travail est
meilleur, mais bien parce que l'on désire bien travailler que le
travail à la main permet de faire du très beau travail.

Autant celui qui lime ou celui qui coule fera un bon travail s'il à la passion du travail bien fait. De limer ou de couler ne permet pas de faire mieux, il permet seulement de faire autrement.

Il est
donc super important de bien observer le métal que l'on utilise à la
fois sous forme de lingot et à la fois sous forme de plané, et en cas
de doute, il est largement préférable de recommencer le
lingot...................

Entiérement d'accord avec toi c'est d'ailleurs ce que je dis depuis le début. Recommencer le lingot ou recommencer la piéce est largement préférable.

5) Un autre problème possible, qui
donne du plané avec des crauquelures est d'utiliser le plané, avant
d'avoir obtenue une plaque d'au moins deux fois plus petite que
l'épaisseur de départ.................et de ne pas recuire entre des
étapes qui mettent en cause des efforts mécaniques fait dans des
directions différentes.........( emboutir, plier, laminer, torsader,
marteler, ciseler, estamper......etc..etc....) est une
erreur........comportant le risque de futures crauqelures.

Michel, Dans une grande majorité des cas les problêmes qui surviennent découlent de ce que tu as écrit si-dessus. Pour cela j'avais déja préparé la réponse. la voici ci-dessous.

A la premiére question: Oui
A la seconde question: Il part à la refonte.
A la troisiéme question: La plupart du temps à un mauvais recuit.

Tout
comme pour les descriptions que tu as fait des problêmes que l'on
rencontre sur "la fonte" et pour lequel le bijou doit subir le même
traitement à savoir la refonte, la technique employée n'est pas du tout
en cause. La véritable cause vient du technicien ou de l' Artisan qui n'a pas
parfaitement appliqué dans les règles de l'art les procédures très
précises liées à une coulée parfaite ou un parfait recuit.


Doit on rendre responsable le fabriquant du tuyau des fuites liées aux mauvaises soudures du plombier.

Ceci dit, ce forum étant consacré au travail entiérement fait à la main, je m'abstiendrai de tout commentaire suplémentaire et continuerai à prendre des cours pour tout faire entiérement avec les pieds.


Ah oui, une chose. Un bon technicien ou un bon Artisan ne bouche jamais des bulles ou des craquelures d'une piéce avec de la soudure sinon c'est un Charlot. Et encore c'est faire insulte à ce dernier qui lui, faisait parfaitement son travail.

Je pense que tu as une mauvaise vision et opinion des véritables qualités de l'ARTISAN qui réalise toutes les étapes d'un bijou coulé.
Couler demande de grandes connaissances dans plusieurs domaines. Ce lieu n'est pas fait pour cela mais on pourrait bien en faire des pages et des pages pour comprendre tout ce qu'il faut savoir pour pratiquer la coulée dans les régles de l'art.

Il
serait intéressant de lire d'autres commentaires sur ce sujet, qui doit
être une des premières préoccupations du bijoutier-joaillier avant de
prendre en main son porte-scie.

Enfin, Il y a des choses qu'un "limeur" ne pourra jamais faire de même qu'il y a des choses qu'un "couleur" ne pourra jamais faire. Respectons le travail de chacun lorsque le travail est bien fait.

Je te souhaite un bon WE.
Bien Amicalement à toi, Roger.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 27760
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Sam 24 Oct - 23:22

Bonjour Roger,

Je te remercie de m'avoir lu et je vois que nous sommes d'accord sur la responsabilité d'un travail mal fait...........ou bien fait.

Tu as dis ceci:

Je pense que tu as une mauvaise vision et opinion des véritables qualités de l'ARTISAN qui réalise toutes les étapes d'un bijou coulé.
Couler demande de grandes connaissances dans plusieurs domaines. Ce lieu n'est pas fait pour cela mais on pourrait bien en faire des pages et des pages pour comprendre tout ce qu'il faut savoir pour pratiquer la coulée dans les régles de l'art.



Et je te réponds:

Tu me connais suffisamment, y compris mon caractère, que je n'aime pas la fonte et que nul part je m'attaque à l'artisan lui-même qui fait de la fonte.

Une grande majorité de bijoutiers ferait tout à la main, si on leurs en laissait le loisir, car ces bijoutiers font aussi parfois des maquettes et savent la différence.

Je ne nie pas qu'il faille des connaissances dans toutes techniques, y compris la fonte, mais parce que je connais très bien la différence entre les deux, je choisi le travail fait entièrement à la main.

Pendant cinq ans à Paris j'ai fait des prototypes et des maquettes pour une très grande maison, mais j'ai vu aussi le résultat sous forme de fonte......et malheuresement, je sais encore plus maintenant qu'il est triste que des clients payant très cher, et achètent ce type de résultat.

Et je m'empresse de te dire que je suis heureux de tout faire à la main pour une clìentèle beaucoup plus modeste, mais qui mérite autant que les riches d'être bien servi.

Encore une fois, Roger, sois convaincu que je respecte et comprends les efforts de tous ceux qui travaillent et ce peu importe la technique.

Toute mon amitié et une magnifique journée en bleu..................

Michel Zim
sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
Lucile

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 25/09/2011

MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Sam 1 Oct - 8:14

hehehe!

Super, j'ai toutes les reponses (et meme plus) a mes interrogations!!!

Ohhlalala oui le savoir faire de l'artisan est PRIMORDIAL!!!

Et moi je debute, hehehe!
Mais meme pas peur, maintenant je comprend mes erreurs, dues a mon manque d'experience et bien souvent a du materiel inadapte!!!

Je note, je note donc ces precieux renseignements!

Je ne me lasse pas de vous lire!

Bises!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 27760
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 64
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Sam 1 Oct - 8:22

Bonjour Lucile,

En effet il ne faut jamais avoir peur......

Une bonne compréhension des ( petites ) étapes de chacune des techniques permet de travailler plutôt facilement et de produire toutes les créations que l'on a en tête.

Belle nuit..... Sleep

Michel Zim
sunny

P.S. Ce forum n'est jamais couché....... Wink Wink cheers

_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zimmermann-quebec.com
ced

avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 51
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   Dim 2 Oct - 20:52

Salut tout le monde,

un de mes amis qui venait de s'installer dans son atelier avec du matériel tout neuf, avait nettoyé les rouleaux de son laminoir couverts de graisse.
Lorsqu'il a commencé à laminer ses premiers lingots systématiquement ceux-ci se craquelaient...
Convaincu que le problème venait de son lingot et après plusieurs essais (avec du métal différent- mais toujours de l'or jaune 18ct-) il décide de faire analyser précisément ses lingots auprès d'un essayeur .... Rien d'anormal!

Faut-il préciser qu'il n'en était pas à ses première fontes!!

Finalement, il a regraissé son laminoir et il n'a plus jamais eu de problèmes...
D'autres apprentis qui avaient rencontrés ce problème, l'ont résolu de cette façon...

Une bonne à tous,

Ced

PS: je n'ai aucune explication (physique- chimique) sur le phénomène et ne me l'explique pas... Mais ça marche
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sansengangi.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Craquelures dans du métal laminé !!!!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Craquelures dans du métal laminé !!!!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une main dans sa culotte...
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» [AIDE] Ma vidéo .mp4 n'apparait pas dans l'onglet photos et vidéos
» Figé dans le temps
» Quel(s) métier(s) faire pour travailler dans la construction des attractions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: TECHNIQUES ET ÉTAPES :: Techniques et étapes de travail-
Sauter vers: