Bijoux à la cheville

Forum d'échanges et de partages UNIQUEMENT consacré à la fabrication de bijoux faits entièrement à la main sans aucun moulage. Les apprentis, les artisans et les amoureux sont les bienvenues. Vous y inscrire vous obligera au respect de cet objectif.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
..............................................................Je cherche Un triboulet bracelet ovale, Un laminoir, Un moteur suspendu Techdent, Un tour à polir,............Forcément j'ai très peu d'argent.. sinon ça serait pas drôle... J'aimerai trouver ces outils à petits prix. Savez-vous s'il y a des endroits où je puisse trouver ça ? Ou si vous-même vous cédez ce genre d'outils ? ..........SVP Contactez Ombre56 membre de ce forum si vous pouviez lui venir en aide.....( Merci à vous tous, belle et bonne journée )...................

 

 Quand il n'y a pas de danger.

Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric

Cedric

Messages : 609
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 46
Localisation : Bretagne

Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. EmptySam 24 Jan - 12:25

Bonjour à toutes et tous.

Dans les premier temps d'une activité, on se blesse, mais généralement la blessure est contrôlée, dans le sens où on la voit venir, qu'on ne peut pas l’empêcher mais qu'on arrive à minimiser les dégâts.

En 2 ans, mes 2 voisins se sont blessés assez grièvement, l'un (artisan verrier) s'est sectionné l'artère du poignet (il a eu le réflexe de trouvé seul le point de compression), l'autre (artisan d'art) s'est blessé avec sa meuleuse et à du subir une reconstitution de son œil (une tige de sa brosse métallique s'est planté dans son œil).

Les 2 ont du métier (comme on dit) et se sont blessé sur des gestes quotidiens.

L'accident grave vient avec la confiance quand on est persuadé d'avoir tout calculé et qu'on baisse la garde du débutant.

Si pour rester créatif on se doit de créer nos pièces comme si on débutait dans le métier, pour notre sécurité on doit jongler avec la maitrise du geste soan oublier que tout peut déraper à n'importe quel moment.

Cette petit vidéo pour illustrer le thème, parce que si la vitre est une vitre classique (qui ne se brise pas en milliers de petits morceau) ou bien si la femme n'a pas le réflexe de judoka pour tomber sans se tordre le cou, et bien sans ces "si" la vidéo ne pourrait pas passer sur cette page Web.

Revenir en haut Aller en bas
http://cedricgrallbijoux.com/
cardoso5fr



Messages : 539
Date d'inscription : 29/09/2014

Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Re: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. EmptyDim 25 Jan - 1:24

En ce qui concerne l'utilisation des brosses métallique sur meuleuse touret et autre. C'est suicidaire de travailler sans lunettes de protection parfaitement ajustée et étanches de préférence. Mais ta remarque est très pertinente, le risque arrive quand la confiance augmente.... Les équipements de protection sont super important Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
TimTamTom



Messages : 3287
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 47
Localisation : Mamoudzou

Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Re: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. EmptyDim 25 Jan - 12:56

Bonjour,

C'est vrai, plus on prend de l'assurance plus on peut avoir tendance à prendre des risques.

Et meme si on se blesse peu gravement, il faut se faire soigner!!
J'ai eu plusieurs blessures que j'ai laissé traîner, en préférant travailler que de perdre mon temps en convalescence...
Et c'est plus tard, trop tard qu'on regrette!


En bijouterie, les risques que je connais et qu'il ne faut pas sous-estimer:
Le tour à polir, attention aux yeux et aux arrachements, foulards, cheveux, chaînes, bagues au doigt, etc...
Les émanations, acides, solvants, gaz, fonte...
Les poussières, surtout si on émerise beaucoup à la mouche... Les poussieres fines d'emeri, d'alumine ou de metal, brassées dans l'air direct qu'on respire c'est pas terrible.
Les échoppes et burins, jamais dirigés vers l'autre main... Si ça dérape, c'est direct dans la paume ou dans un doigt.

Il y en a surement d'autres.
Ça reste quand même bien moins dangereux que beaucoup d'autres professions manuelles.
Bonne journee
Revenir en haut Aller en bas
cardoso5fr



Messages : 539
Date d'inscription : 29/09/2014

Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Re: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. EmptyDim 25 Jan - 15:16

Tiens d'ailleurs cela me fait penser. Quand je voie les vidéos sur la bijouterie, je voie rarement les gens porter des lunettes de protection, masque respiratoire voir même gant lors de soudure ou chauffe de lingot, ou le port du casque de protection

Au niveau du couteau, je ne commence pas à allumer les machines avant d'avoir mon casque 3m sur les oreilles, et mon demi masque 3m 7500 avec filtre particule fp3 et gaz toxique. Les lunettes de protection, c'est chaque fois que je bosse avec des bandes neuves grains 60 (projection de grain), que j'utilise des brosses acier ou autres, ou que j'utilise de fraises et autres Very Happy.

Les EPI sont pas en vogue dans les ateliers de bijouterie? (surtout ceux respiratoire?)

A la limite le casque pour les oreilles, c'est pas très bruyant la pince à main je suppose.

Les gants , cela limite la préhension quand on fait du super fin, donc pourquoi pas.

Mais le masque respiratoire, avec le bain de dérocher, les petites poussières d'or et d'argent... C'est pas trés bon pour les poumons Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin

Messages : 32424
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 67
Localisation : Québec Canada Voie Lactée Laniakea

Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Re: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. EmptyLun 26 Jan - 5:09

Bonjour cardoso5fr,

À l'exception de mes lunettes grossissantes ( Optivisor ) que je porte maintenant presque toujours pour travailler à la cheville. Je n'ai aucun de tous ces moyens de protection dont la liste est évoquée ici No .

Il faut dire que je travaille sans pression, que je suis super prudent, que je poli tout à la cheville, et que donc le gros tour de polissage ne me sert que pour aviver.

Que mon déroché de moins de 100 ml n'est réchauffée à la bougie seulement et seulement si je fais de la soudure.

Et surtout que je préfère que tous mes sens ne sois pas atténué par tous ces appareils, ainsi je saisie à la perfection mon environnement.

Bien sûr une connaissance vaste et intime de tous mes outils et de mes appareils les rendent moins dangereux.

Je remarque souvent que l'enseignement fait dans ce métier est parfois porteur de gestes dangereux, car là aussi il y a baisse dans la qualité des explications des techniques et des méthodes sans danger.

Par exemple, quel utilité d'avoir une gros déroché chaud pendant toute la journée ????

Et j'en passe....

Belle et bonne journée.

Michel Zim
sunny






_________________
Tout ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://zimmermann-quebec.com/
Contenu sponsorisé




Quand il n'y a pas de danger. Empty
MessageSujet: Re: Quand il n'y a pas de danger.   Quand il n'y a pas de danger. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand il n'y a pas de danger.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijoux à la cheville :: LA VIE D'ARTISAN :: Sécurité-
Sauter vers: